Peu sensibles au son des cloches, ce week-end du 1er avril , certains ont négligé la recherche des œufs de Pâques pour se consacrer à leur loisir préféré : l’art du bonsaï. Le renouveau était cependant au rendez-vous.

Sous la houlette de maitre Fabrice Huertas ils ont ligaturé et ligaturé et ligaturé.

Demandez à Catherine ! 48 heures sur le même arbre un buis des forets de Laruns, prélevé il y a quelques années par Fabrice .

laruns

mais le résultat était là et vous pourrez l’admirer à l’exposition 2018 du BCG .